J’aime pô la neige

Quand j’étais petite, nombre de mes camarades d’école trépignaient de joie à l’annonce des fameuses « classes de neige ».

Un engouement qui me passait bien au dessus. En effet, pourquoi avoir envie d’aller se geler les miches, de superposer des collants de laine, des sous pulls et autres joyeusetés (- Magnéto Serge ! – ) »Damart, thermolactyl » .

Le tout sous une salopette bibendum, qui incite à  » économiser son pipi  » pour ne pas vivre ces moments de solitude à-moitié-à-poil-dans-les-toilettes.

 Toilettes dans la roche photo  Jaime pô la neige

Des toilettes immenses creusées dans la roche. Mais quelle drôle d’idée !

Chez moi, aucun parent n’était fondu de poudreuse. Pire, aller de son plein gré affronter les morsures du froid, était une idée tout à fait incongrue. Il faut dire qu’on est tellement bien là au chaud…

Plus tard, quelques contacts avec la neige, plus ou moins présente, et, plus ou moins tenace selon les années, m’ont largement confortée dans l’idée que :

« Non merci la neige non merci. C’est froid et en plus ça glisse ! »

Aujourd’hui entendre parler mon collègue de sa recherche d’une  location pour les vacances au ski en famille, n’évoque en moi que froide indifférence. Au propre, comme au figuré.

 residence le Coeur des Loges aux Menuires photo  Jaime pô la neige

C’est vrai que vu comme ça, ça a l’air cosy ce style d’appartement à louer aux Menuires   voir la liste ici   ©Photo : La résidence club ski le Coeur des Loges aux Menuires

La neige et moi. Pour de vrai en « vacances d’hiver ».

 Minda va a la neige 2005 photo  Jaime pô la neige

Hiver 2005. La dégaine …

Je vous assure, j’ai quand même essayé de trouver le plaisir dans la neige.

Un tout petit peu lors de mon stage de dernière année d’étude où j’ai passé 4 ou 6 semaines en Suisse, dans le canton de Sion. En plein hiver. Mais quelle idée saugrenue!

La neige, j’en ai vu presque tous les jours.

Plaisir à 6h du matin, il fallait dégager la voiture de son manteau blanc avant de prendre la route.

 racler la neige de la voiture photo  Jaime pô la neige

C’était l’année où, à Genève, les bords du lac avaient été transformés en jardin de  glace sous l’effet conjugué du vent et du froid. Aaah on a eu droit à de belles statues, drapées de dentelles cristallines, immortalisées sur papier glacé dans les journaux et magazines.

 Dentelle de glace banc photo  Jaime pô la neige

Au passage, je remercie (chaudement) Julien,  mon acolyte de stage qui conduisait vaillamment, chaines aux pneus.

Lors de ce stage, de bonne composition j’ai testé la luge. La malicieuse prenait un malin plaisir à foncer vers les ravins. Mais y a pas de volant à ce truc ?! J’étais frigorifiée après quelques chutes. J’ai même failli perdre mes cheveux mouillés, puis gelés et cassants dans ces péripéties bon ok, j’exagère un poil.

Mais comme vous le voyez sur la photo mes gants en laine ( pas le meilleur équipement d’ailleurs) n’ont pas non plus apprécié la session de luge…

 Gant gele qui tient debout photo  Jaime pô la neige

En  fin de journée, avec  la fine équipe de montpelliérains (fondus de neige) venu passer quelques jours de bringue, j’étais bien contente d’être réchauffée par un grand bol de chocolat chaud, puis, charmante surprise, dans une station thermale avec une source d’eau chaude naturelle .

On est bien iciiiiiiii.

 140.thumbnail photo  Jaime pô la neige

A propos de Amanda Bronscheer

Amanda Bronscheer a écrit 239 articles.

Fondatrice d'Amagzine et community manager freelance à La Rochelle. Véritable BVA ( Blogueuse à Valeur Ajoutée) , je pratique la photo, la vidéo, l'illustration et me suis trouvé une passion pour le référencement et le conseil. J'accompagne les marques et entreprises dans l'aventure des réseaux sociaux. Je suis également rédactrice chez Rivages Magazine. Ah! ... et non je ne fais pas le café. 😉

 loading photo  Jaime pô la neige  hellocoton photo  Jaime pô la neige

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Électrons Libres, Humeurs

Laisser un commentaire