fbpx

Team Ghost ‘Rituals’ : le changement, c’est maintenant.

Team Ghost 'Rituals'

Team Ghost ‘Rituals’

Noël arrive, avec son… lot de sorties de disques… « Cadeau traditionnel », s’il en est, à mettre sous le sapin. Je vous ai déjà parlé de Team Ghost ? Ah oui je crois… J’ai choisi ce titre un brin provocateur non pour faire écho à la politique actuelle mais plutôt parce que les ressorts de la chronique et de la promotion sont parfois tortueux*. Et que, plutôt que de donner dans la chronique rapide des sorties du moment, je préfère revenir sur un album-phare de cette année 2013 et qui l’a marqué. Un de mes coups de cœur. Et aussi parce que ce titre me semble particulièrement juste pour ce disque, qui marque un tournant dans l’évolution du groupe.

Ce groupe me surprendra toujours.

Balayé, exit, le shoegaze des premiers EP, réunis sur la compilation ‘We All Shine’. C’est une sonorité bien plus brute, tranchante, incisive et brute qui rythme cet album. Une intro ambient, ‘Away’, parsemée de quelques vocaux épars, ouvre en bonne et due forme leur premier album. Mais très vite, une pluie de guitares s’abat, et une batterie furieuse donne le tempo et renverse la donne. Première surprise. C’est un voyage définitivement plus rock auquel nous invite le groupe, tel sur le déchaîné ‘Curtains’, au clip détonnant. Ce qui ne surprend guère, dans le bon sens du terme, quand on se souvient du premier, ‘Dead Film Star’, sorte de balade meurtrière autant que de ballade musicale musclée. L’autre surprise, tout aussi agréable pour tout le monde, est la fin, enfin, de la comparaison avec M83.

Team Ghost s’affirme ici comme un groupe à l’identité musicale entière, forgée et bien trempée et n’a plus grand chose à voir avec Anthony ‘M83’ Gonzalez. Riffs appuyés, paroles à cent lieues du vaporeux mixage shoegaze et ses déluges d’effets. L’album ‘Rituals’ en lui-même se compose en majorité de titres pêchus, avec un (mini) pont plus calme au milieu. Ceci étant dit, presque chaque morceau dit « plus calme » réserve son lot d’imprévu, que je vous laisse le soin de découvrir.

Parmi les plus belles plages de l’album, l’extraordinaire ‘Things Are Sometimes Tragic’ – incroyable à voir sur scène – au démarrage ambient et rapidement emporté par des « percussions » (?)aux échos de steeldrums et un chant retouché – vocoder ? – et qui reprend sur une rythmique binaire martiale – kick / caisses claires – particulièrement bien trouvée, pour donner à l’ensemble une tonalité particulièrement théâtrale à ce titre magnifique. De manière analogue, ‘Pleasure That Hurts’ joue sur ce registre, et progresse de manière surprenante.

Chez Team Ghost, le calme annonce toujours la tempête. ‘Rituals’ en est la parfaite illustration et rend cet album particulièrement dynamique et agréable. Ce disque déborde d’énergie et c’est très contagieux à vrai dire. Si vous avez l’occasion de les voir en concert, ne ratez ça sous aucun prétexte.

Si le lecteur n’apparaît pas, cliquez ici.

Read more:

Listen / Sound+Vision:

BUY

Physical

Download

* Je suis bien placé pour le savoir : Libération a parlé de mon livre… plus d’un an après sa sortie ! Marie-Christine Vernay, « La nouvelle vague du voguing », Libération, 25/09/2013, pp. 24-25.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire