fbpx

Manu-est-là présente Récuperarte

Manuela Hirt

Manuela Hirt, de son nom d’artiste Manu-est-là, est née en Suisse. Son baccalauréat professionnel de décoratrice obtenu, elle décide de quitter son pays natal en 2004 afin de découvrir de nouveaux espaces.

 J’ai toujours ressenti cet étrange besoin de partir, cette envie ardente de voyager et de plonger dans l’inconnu, souvent en me laissant guider par ce que certains appellent le hasard.

Au bout de quatre ans de périples et de vie sans attaches entre la Suisse, Barcelone, le Brésil ou La Nouvelle Zélande, Manuela Hirt se pose sur l’île de Ré.

Elle a toujours ressenti l’envie et le besoin de créer, de s’exprimer par les arts plastiques. Un moyen de saisir la vie et de passer des messages, sans employer de mots.

Selon les endroits où je vis et les possibilités que ceux-ci m’offrent, j’explore différentes pratiques artistiques : dessin, peinture, collage, photographie, créations farfelues. Toutefois, la photographie a toujours joué un rôle important dans mon activité d’artiste. Autodidacte, je travaille uniquement le numérique, sans retouches, et je confère à mes clichés une identité unique par le biais du grattage, une technique que j’ai inventée il y a quelques années. J’ai souvent utilisé des matériaux recyclés pour mes créations, des objets trouvés dans les rues, dans les poubelles et sur les plages, comme pour la série Récuperarte.

Manuela Hirt trouve son inspiration dans la nature, mais son opposé, le milieu urbain et artificiel l’attire autant. Elle aime aller à la chasse de détails cachés, d’images oubliées, d’éléments rejetés y voyant une beauté toute particulière.

Manuela Hirt, Recuperarte

Récuperarte présente une série d’œuvres artistiques de petit format, produites avec, d’une part, des photographies retravaillées manuellement, et d’autre part, des déchets qui ont été ramassés sur les plages de l’île de Ré. Ces œuvres ont été créées avec la volonté de mettre en scène des photographies tout en donnant une deuxième vie aux déchets rejetés par l’océan. Les photographies ont toutes subi des transformations, obtenues par la technique du grattage, afin de leur conférer une identité unique, plus profonde et plus mystérieuse.

Derrière le travail artistique que constitue Récuperarte se cache également la volonté d’attirer l’attention du public sur un autre sujet, celui de la pollution de notre planète, et plus précisément des océans, par les déchets. C’est pourquoi ces créations réalisées par l’artiste plasticienne temporaire et nomade Manu-est-là, en collaboration avec l’association interculturelle L’Apporte Bonheur, serviront aussi d’outil de sensibilisation et de prise de conscience à ce sujet.
A découvrir à la Galerie Esquié dans la gare de la Rochelle

Tous les jours du 14 au 20 février 2015 de 14h00 à 19h00

Contact : Manu-est-là 06.43.16.24.96 – mehnel@gmx.ch
Association « L’Apporte Bonheur »

https://lapportebonheur.wordpress.com

lapportebonheur@yahoo.fr
Contact Galerie Esquié

Nathalie Pastier – Artbook Edition

06 87 28 48 71 – contact@artbookedition.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire