Les soldes : y en aura ‘pop’ tout le monde ! (partie 1)

trouvailles cd en solde

Qui a dit que les soldes c’était que des vieilleries, du rebut qu’on voudrait nous fourguer ? Alors certes, beaucoup d’articles n’ont même jamais dû être de saison, tellement on n’a pas envie de les acheter, mais pour d’autres produits, les disques, au contraire, c’est l’occasion rêvée de parcourir les différentes saisons, comme des Fashion Weeks de la Musique.

Alors, autant être franc : c’est un peu la loterie. Surtout si on ne s’y connaît que peu ou pas. Mais il y a de belles trouvailles à faire, ou des révisions indispensables, à moindre prix, comme on le verra. Mais dans l’ensemble, la quantité de petites perles à trouver excède largement les bouses qu’on n’écoutera qu’une fois et qu’on aura pris presque par erreur, sur le simple jugement « Je ne connais pas. / La pochette est jolie. / Ça ne s’est pas vendu et c’est pas connu, ça doit être bon disque, une sorte de chef d’œuvre incompris. »

Mais pour peu qu’on ait quelques notions, même vagues, ou juste un simple smartphone, et ça c’est déjà beaucoup plus accessible, on pourra vite distinguer le bon grain de l’ivraie.

Petit tour d’horizon

De la pop, de l’electroclash, de la house, de l’indie, il y en a vraiment pour tous les goûts. Pour des prix plus qu’abordables.

Fixez-vous des règles : chaque CD doit coûter entre 1 et 5 euros GRAND MAXIMUM. N’hésitez pas à comparer entre différents points de vente, il peut y avoir des surprises, parfois désagréables. Le genre à vous faire dire : « Mince ! il était moins cher de 3 euros là-bas ! » Ce qui vous aurait fait un ou deux CD de plus effectivement.

D’agréables surprises

Et les surprises sont parfois de taille : découvrir des invités aussi prestigieux que Kelis, Brian Molko et j’en passe sur les albums d’artistes quasi-inconnus du grand public, voilà une surprise de taille, franchement plaisante – voir Timo Maas ‘Pictures’. Redécouvrir des sons qu’on a pu entendre voire retenus sans mettre le nom dessus, ça aussi ça fait partie du lot des choses agréables que réservent les soldes ! J’en veux pour preuve ce titre ‘Elektro’ signé Outwork & Mr Gee, présent sur la compilation ‘Wild Obsession’ d’Erick Decks. Et ça continue comme ça.

C’est un peu comme une pochette surprise, qu’on peut un peu maîtriser, ou un gâteau chinois, les fameux ‘fortune cookies’ : sur quoi va-t-on tomber ? 😉 De parfaits inconnus aux classiques en leur genre, comme ‘Love Story’ de Layo & Bushwacka! sur leur album ‘Night Works’, ou ‘Emerge’ de Fischerspoonner, l’éventail est large.

A vous de jouer maintenant, au lieu de ronchonner « Les soldes, c’est nul ! »

Vous voyez, il y a le choix ! de tous les styles, de toutes les époques – de 1975 à aujourd’hui ! Que vous aimiez le funk et la soul suave de MFSB à l’electro musclée d’Argy, de l’ambient à la house en passant par la techno, de l’electroclash des Autokratz, repérés par Kitsune pour leur premier album, acheter de la musique, c’est faisable. Yes we can!

(à suivre…)

Disques des photos, de haut en bas et de gauche à droite :

Das Pop ‘Das Pop’ (2009), Timo Maas ‘Pictures’ (2005), Autokratz ‘Self Help For Beginners’ (2011), DJ Erick Decks ‘Wild Obsession’ (2006), Layo & Bushwacka! ‘Night Works’ (2002), Jess & Crabbe ‘The Hell And Back’ (2001), Fischerspooner ‘#1’ (2002), Soap&Skin ‘Marche Funèbre’ (2009 Couch), Conforce ‘Escapism’ (2011), Delta Funktionen ‘Traces’ (2012), Ursprung ‘Ursprung’ (2012), MFSB ‘Philadelphia Freedom’ & ‘Summertime’ (1975 & 1976, réédition 2010), Alexkid ‘Whatididonmyholidays’ (2000), Llorca ‘Newcomer’ (2001), Alexkid ‘Caracol’ (2006), Jamie Lloyd ‘Beware Of The Light’ (2009), Trafik ‘None But The Brave’ (2010), Argy ‘Fundamentals’ (2011), Les Jardiniers ‘Moon Patrol’ (2001), Harmonious Thelonious ‘Listen’ (2012).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire