Le cas Binet

cadeau  agenda calendrier bidochon photo  Le cas Binet

Il est temps de s’intéresser au cas « Binet ».

Cet immense artiste, au piquant parfum de France profonde, se propose de nous embarquer toute l’année 2014 dans le sympathique univers des ces impayables Bidochon.

Hé oui, il ne sera pas dit que l’éclectique AMAGZINE, au milieu de ces chroniques musicales branchées et de ses défilés de modes aux accessoires sophistiqués n’aura pas proposé, en ce calendrier de l’Avent, un résumé de ma thèse de doctorat sur « Les Bidochon ».

Il se trouve donc qu’après mon Master en musicologie, option actualisation du répertoire de Michel Berger dans : « On a tous en nous quelque chose de Bidochon », j’ai souhaité aller encore user mes fonds de culotte (pourtant déjà réduits à l’état de string à la Lady Gaga) à l’Université du Gai Savoir à Sarre Gueux Mine (de Rien).

Et là, ô doux délice de ma folle jeunesse toute éberluée de tant de culture sociologique résumée en quelques traits de crayons bien épais, j’ai tiré, à la courte paille, le sujet des « Bi », des « Bido », des « Bidochons ».

J’ai alors couru à la bibliothèque découvrir tout ce que les encyclopédies avaient compilé d’informations scientifiques sur cette douloureuse manifestation de ce qu’on pourrait parfois appeler la « confitude », malheureusement présente, à des degrés, des époques et des fréquences différentes chez chacun d’entre nous. Il n’est donc point besoin d’expliquer cette bien belle expression ma foi.

Venus de la planète « Fluide Glacial », cette météore s’est vite collée, comme vous savez quoi, sous les pieds de Robert et de Raymonde, souvent accompagnés de leur chien Kador qui relève vachement le niveau. C’est pourquoi ses déplacements sont limités de sa niche à sa gamelle ! On va quand même pas changer le monde avec un clebs’, n’est-ce-pas ?

Il en est de même du couple vedette qui va de sa table à manger à son lit dans un travelling insensé d’une telle fluidité que nul réalisateur ne saurait rendre avec autant de justesse et de précisions cette totale absence d’amplitude du geste et de la pensée qui est censée aller avec. Mais, là, les passagers en charter ne sont pas partis avec l’avion !

Les « Bido » ont des voisins, évidemment. Et, comme cela ne suffit pas à combler leur immense vide sentimental, ils ont aussi décidé d’adopter des amis « Gisèle » et « René » (mais c’est pas le mari de Céline) qui représentent les Saint Bernard de l’espèce humaine comme on aimerait tous en rencontrer….mais faut pas pousser, c’est pas rigolo de fréquenter des gens parfaits ! (Mes amis me le disent souvent pour expliquer leur absence !)

Ainsi, pour leur éviter l’ennui du Paradis, notre généreux ami « Binet » a eut l’idée d’inventer « Madame Bidochon », la maman de Robert. C’est une dame qui aurait pu, à elle seule, nécessiter l’écriture d’une autre thèse mais « Binet », qui ne devait pas aimer les études, a préféré la « croquer » (nul autre que lui n’aurait pu réaliser cet exploit) en quelques épisodes fameux et lui consacrer toute une BD. Cela n’a pas suffit à en faire le tour bien sûr….mais que notre ami dessinateur soit remercié d’avoir réussi à la contenir dans ces quelques dizaines de pages . Grâce lui en soit rendue !

Après donc avoir brossé (moins gracieusement que « Binet », je l’avoue) le portait de ces quelques personnages qui nous ressemblent tant, il ne me restait plus qu’à développer ma thèse autour d’un axe majeur : « La société de concon – sommation est-elle si perverse ?» et, à la faveur de 4562 pages d’introduction que je vous résumerai en 3 lettres : « OUI », je décidai de poursuivre mon courageux travail d’analyse.

N’ayant point peur d’user de mots tels que « catharsis » ou de « querelles picrocholines », j’élaborais un savant ouvrage sur nos chers CHONSCHONS » dont je ne peux malheureusement, dans les impératifs de chronique courte qui me sont imposés, que vous livrer une réflexion toute personnelle qui va déjà clore le sujet, au moins jusqu’à la prochaine promotion de thésards 2014.

cadeau  agenda calendrier bidochon 2 photo  Le cas Binet

Donc : n’offrez pas l’agenda des Bidochon en cadeau de Noël à vos amis car ils vont s’y reconnaître…mais aussi vous y reconnaître !

Offrez-le donc à vos ennemis qui ne le liront pas car ils vont se méfier !

Et, pendant ce temps-là, si on jetait un œil à un petit « Manara » ? On passerait plus volontiers l’année 2014 en cette compagnie, n’est-ce pas ?cadeau  Manara attrape bulles photo  Le cas Binet

Source : « L’attrape-bulles »http://bd.blog.leparisien.fr/

cadeau  loading photo  Le cas Binet cadeau  hellocoton photo  Le cas Binet

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Actu, Livres
Tags:

Laisser un commentaire