fbpx

La Grande Histoire de la Petite Culotte

vielle photo lingerie La lingerie féminine est de nos jours un véritable enjeu économique avec un budget de plus de 2,6 milliards d’euros dépensés en 2003 soit un budget d’environ 131€ par an en France. Faisant partie de la famille aux mille dentelles, la culotte pourtant existe comme sous-vêtement que depuis 2 siècles environ. Je vous invite à lire une petite Histoire de Culottes, de celles qui se vendaient au début du 19ème aux femmes légères dans les maisons de corseterie, mais que l’on trouve aujourd’hui jusque dans les boutiques en ligne comme sur http://www.orcanta.fr.

Il faut remonter à 1500 ans avant notre ère pour apercevoir un ancêtre de la culotte. Dans la région de Thèbes en En Egypte, seuls les esclaves et les prostituées portaientt un mince cache sexe. Jusqu’à la fin du Moyen Âge, vers 1500, hommes et femmes avaient toujours été nus sous leurs vêtements. Fait assez banal d’ailleurs jusqu’au milieu du 19ème siècle, tout comme en témoignent les habits traditionnels comme le kimono japonais, le sari hindou ou le kilt écossais.

Kilt ecossais sans culotte

Pour les hommes, les chausses reliées par une pièce triangulaire à l’entrejambe sont l’ancêtre du pantalon, initialement appelé « culotte ». Au Moyen Âge, pour se différencier des femmes, les hommes portaient des braies ou culottes, aux allures de caleçon courts. Les hommes mettent ainsi  leurs organes génitaux à l’abri de la poussière alors que les femmes n’ont que des bandages lors de leurs menstruations !

culotte homme Moyen age

Bizarre? Non, ceci s’explique par le fait que la culotte est considérée exclusivement comme un attribut masculin. Elle va devenir alors un véritable enjeu entre les sexes et l’on comprend mieux d’où provient l’expression « porter la culotte » qui signifie depuis être l’égale de l’homme.

bataille culotte 1

ambition de la femme ; gravure 1712 env-Gentot Blaise -Bibliothèque Nationale de France (Cabinet des Estampes)

« Le monde n’est plus ce qu’il était, l’épouse était fidèle à son époux et paisible comme une brebis.

Aujourd’hui ce sont des lionnes et, bien plus, elles veulent porter la culotte ! »

Sermon du 13ème siècle.

En 1571, Catherine de Médicis, lasse de voir s’exposer les sexes féminins lors de chutes de cheval, tente d’imposer le port de culotte pour les sessions équestres. Elle importe les culottes vénitiennes alors uniquement portées par les prostituées, mais sans succès ; un siècle plus tard, un simple jupon suffit toujours.   Puis la mode du vertugadin et autres paniers comme les crinolines qui amplifiaient la jupe des dames ont favorisé la culotte, sous la forme d’un caleçon car en s’asseyant les paniers se relevaient et en montraient bien plus qu’il n’en faut.

 « Qui portera la culotte commandera dans le ménage ». 1830

Au 19ème siècle, une autorisation spéciale tolère le port de la culotte pour les femmes cyclistes à condition qu’elles marchent à coté d’un vélo ou montent dessus. La culotte sera aussi autorisée pour les bains de mer pour les classes aisées.

culotte velo ski

Plaque métal 40×30 cm pub ancienne mador culotte vélo-ski

  Le French Cancan contribue à propager l’idée que la femme pouvait porter une culotte, grâce aux tournées mondiales des danseuses .

French cancan_coup_de_pied_au_chapeau_

« Je veux faire ce que je veux » . Colette (1873-1954)

D’autre part Georges Sand (1804-1876) s’affiche en pantalon pour revendiquer son indépendance et décide de porter un nom masculin, puis Colette s’exhibe et enchaine scandale sur scandale. Deux femmes d’exception qui montreront l’exemple.

Georges Sand

Finalement le pantalon est l’ultime ligne de mire de la convoitise d’une égalité homme femme.

« Une femme en pantalon est forcément une débauchée »

A partir des années folles, les robes étant plus moulantes et les jupes se raccourcissant, les culottes longues et bouffantes se métamorphoses pour prendre l’apparence d’une short, une version très proche de la culotte d’aujourd’hui.

Publicité Panty house

Rose ou blanche la culotte se dévoila sans aucune gêne à Saint Germain des Près, mise à la vue de tous lors de danses comme le be-bop. Une fois entrée dans les mœurs, pour les femmes respectables la culotte est rose ou blanche , puis vire au noir au début du 20ème siècle. Après 1940 la couleur noire devient synonyme de petite vertu et cette idée a laissé des traces dans nos esprits. Ainsi le noir reste encore aujourd’hui synonyme d’une sexualité exacerbée, certes moins que le rouge, et les petites filles n’ont droit qu’aux couleurs claires.   En 1980 la culotte se réduit à peu de tissu : le string est là pour cacher le sexe en toute discrétion sous les habits moulants, et ce aussi bien pour les femmes que les hommes!

les différents types de culotte

Les différents types de culotte

des-culottes-anciennes

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Mode

Laisser un commentaire