Francofolies : le coup de gueule du président

Francofolies  Gerard Pont avec equipe de programmation francofolies La Rochelle Eric Marteau 2017 photo  Francofolies : le coup de gueule du président

Gérard Pont avec l’équipe de programmation des Francofolies de La Rochelle  / Photo Eric Marteau 2017

C’est un Gérard Pont déterminé mais souriant, convainquant et vindicatif qui a animé ce vendredi 24 février la conférence de presse de présentation des Francofolies de La Rochelle, version été 2017.

 

L’homme, de sombre vêtu, cheveux toujours un peu au vent (normal on est à La Rochelle) est entouré de celles qui ont composé la programmation. Son micro en main, dans la belle salle joliment décorée aux couleurs du festival , Le Comptoir des Francofolies (au cœur de la gare de La Rochelle), le président se dit heureux : la 33e édition est sur les rails. Les chantiers des Francos qui s’enchaînent depuis janvier, sont plus que prometteurs, et l’affiche qui compte une centaine de noms, devrait très vite être recouverte d’une autre avec ce complet » qui ravi tout organisateur de spectacles.

?Juliette Armanet ? 3ème soirée de concert du Chantier des Francos #chantier2017 #nosfrancos2017 #juliettearmanet

Une publication partagée par Amagzine (@amagzine) le

« Depuis 33 ans, les Francofolies de La Rochelle accueillent chaque été plus de 145.000 festivaliers pour cinq jours autour de la chanson et des musiques actuelles », rappelle le président.

 » Du 12 au  16 juillet, c’est une programmation éclectique que nous proposons sur les six scènes du festival. Plus de 80 artistes se produiront sur la scène autour du rap, de la variété, de la chanson, de la pop et de l’électricité. »

Il poursuit :

 » Nous avons voulu une programmation riche. Toucher toutes les générations, voir les artistes immanquables de notre scène française, et faire découvrir les grands artistes de demain, voilà notre ambition pour continuer d’accueillir un public toujours plus nombreux, dans un écrin exceptionnel que nous offre la ville de La Rochelle. »

« Des cachets parfois exorbitants »

Si le patron emblématique des Francofolies en était resté là, on aurait pu conclure : aller bonne soirée et à bientôt !

Sauf que le Gérard Pont n’est pas genre d’homme à faire dans le lissé. Et quand il a quelque chose à dire, il le dit. Il n’a pas l’habitude de faire dans la langue de bois. Que non!

Au cours de la conférence de presse suivi par une vingtaine de journalistes, le président y est allé de son coup de gueule. Pas un terrifiant à faire trembler les murs de la gare, mais suffisamment clair pour que le message le soit tout autant.

 » Il est de plus en plus dur d’organiser un festival. Le monde a changé. Cela devient compliqué. Est-ce la faute à la crise du disque ? Ce que nous notons, c’est que le coût de certaines prestations sur la grande scène de Saint Jean d’Acre a triplé en trois ans.  Les cachets exigés par certains artistes sont parfois exorbitants… » 

Il évoque ainsi sa déception de ne pas avoir pu signer avec les Vieilles Canailles… Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell demanderaient entre

« 500.000 et un million d’euros pour une soirée… C’est impossible pour nous si l’on veut pouvoir conserver des entrées à une trentaine d’euros. »

Après le côté vindicatif, le convainquant. Pas le choix diront les observateurs.

« Sur chaque soirée, nous essayons d’être un festival de conviction « , résume Anaïs Babou qui a participé à la programmation plutôt réussie.

« Ce que nous voulons, c’est que La Rochelle vive au rythme du festival. Et les Francofolies doivent commencer dès la descente du train », termine Gérard Pont.

À ce titre, d’importants moyens seront affectés cette année encore à la décoration de la ville aux couleurs des Francos.

Les organisateurs ont également décidé de refondre certains lieux qui accueillaient gratuitement le public. Une place, « Les copains d’abord » sera ainsi proposée avec toujours le même esprit :  » La convivialité « . C’est aussi cela qu’on aime chez Amagzine…

Tout le programme des Francofolies 2017 : www.francofolies.fr

Francofolies  1009.thumbnail photo  Francofolies : le coup de gueule du président

A propos de Eric Marteau

Eric Marteau a écrit 10 articles.

Journaliste, localier, chef de rubrique faits divers et chroniqueur judiciaire pour un quotidien régional, Eric écrit depuis bientôt trente ans. Il est aussi correspondant de l’Agence France Presse sur son secteur.

Francofolies  loading photo  Francofolies : le coup de gueule du président Francofolies  hellocoton photo  Francofolies : le coup de gueule du président

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Actu, La Rochelle, Musique
Tags:

Laisser un commentaire