LES FRANCOFOLIES, LE CALME AVANT LA TEMPÊTE I

Ca y est, l’été est bel et bien parmi nous ! Et qui dit « été », dit « Francofolies »… LE festival incontournable de La Rochelle.

Je fréquente le festival des Francofolies depuis que je suis enfant, j’y suis très attachée. Je ne parviens pas à dissocier l’été des Francofolies. Il n’y a pas de mois de juillet sans au moins une journée là-bas.

L’équation est bien simple : Été = Francofolies.

Pour ceux qui ne connaissent pas le festival… petite séance de rattrapage!

Les Francofolies est un festival de musique crée en 1985, à l’initiative du grand monsieur Jean-Louis Foulquier.

Depuis lors, chaque année au mois de juillet, plus d’une vingtaine d’artistes défilent chaque jour.

Le festival s’engage à diffuser chansons et musiques actuelles, principalement d’expression francophone auprès d’un large public. De fil en aiguille, le « Chantier des Francos » est né.

Et comment vous dire… comment clamer tout l’amour que je voue au Chantier des Francos?

Tout d’abord, laissez-moi vous en parler…

Le Chantier, c’est une annexe des Francofolies. Curiosité, Ouverture et Singularité . ll s’agit d’une sorte « d’école pour jeunes talents de la chanson ». Là-bas, les artistes émergents sont accompagnés, durant une année, par une équipe de professionnels afin d’optimiser leurs performances artistiques. Tout bonnement, le Chantier offre aux jeunes artistes une expérience de la scène ainsi qu’une certaine visibilité auprès du public des Francofolies.

Ce que j’apprécie avec Le Chantier des Francos c’est la magie d’assister au début de carrière d’un artiste.  C’est croire en un potentiel, veiller doucement sur eux et puis les observer progresser.

À quelques jours des Francofolies, j’ai eu envie de rencontrer des artistes du Chantier, qu’il s’agisse de l’actuelle ou des anciennes promotions.

J’ai pensé à Mathilde Forget, mon coup de cœur issu de la promo 2013.

Un avant-goût de qui est Mathilde :

Avec la musique, Mathilde apprivoise sa mélancolie. Elle compose ses chansons comme les trains font défiler les paysages. Des orages grondent, des anges passent, des sentiments amoureux s’installent.

Elle même au piano et à la guitare, elle est accompagnée sur scène par Raphaël Treiner au violoncelle et aux machines.

En 2013, elle a obtenu le Prix Paris Jeunes Talents.

Son  EP, « Le sentiment et les forêts », co-réalisé avec Edith Fambuena est sorti en novembre 2014. (www.facebook.com/pages/Mathilde-Forget)

Mathilde, parle-moi de ton expérience avec Le Chantier des Francos.

« Le chantier m’a énormément aidé à m’ouvrir sur scène. Philippe Prohom, (coach scénique au Chantier des Francos) m’a fait comprendre que j’étais heureuse sur scène et qu’il fallait que j’en profite. Je reste fragile. Mais je partage d’avantage avec le public.

Grâce au Chantier j’ai progressé sur scène et rencontré des professionnels de la musique. Avant je ne faisais pas parti de ce milieu. Mais grâce au Chantier j’ai fait de belles rencontres.
Je suis régulièrement en contact avec Julien de http://www.3615superpopcorn.com Super Pop Corn, Sophie Maurin et AuDen. Ce dernier est d’ailleurs devenu un ami très proche. On a tout de suite été très connectés. C’est une très belle rencontre. J’adore Sophie et Julien aussi !

Après mon concert aux Francofolies, j’ai croisé Jeanne Cherhal dans le festival. Quand je me suis présentée à elle, elle m’a dit « Oui je sais qui tu es, il paraît que ton concert a bouleversé tout le monde. » J’étais tellement touchée d’entendre ça. Quand il m’arrive de douter, je repense à ce souvenir qui me redonne de la force.

Les personnes qui travaillent au Chantier sont de vrais passionnés. Et chaque année ils accompagnent de beaux artistes. Il y a un avant et après Chantier. Pour moi ça a été le cas.» 

Du coup, je suis allée retrouver l’une des rencontres de Mathilde, Julien Mayerus du groupe Super Pop Corn, issu également de la promotion 2013 pour lui demander son ressenti après le Chantier des Francos.

Julien Mayerus, Super Pop Corn

video La Rochelle Francofolies  Julien Mayerus ©Photo Swann Bouchoul photo  LES FRANCOFOLIES, LE CALME AVANT LA TEMPÊTE I

Julien Mayerus. Photo ©Swann Bouchoul (Rocknfool.net)

Tout d’abord, un petit mot sur Super Pop Corn.

Cet électro-duo déjanté, composé d’un dandy à lunettes un peu dingue et d’un cyber curé SM pas très catholique, dont le principal objectif est de faire rire et danser les filles en chantant des histoires d’amour et de robots, aux sons de synthé pop 80’s et autres boîtes à rythmes analogiques rétros (http://www.facebook.com/3615SuperPopCorn)

Julien Mayerus, Le Chantier des Francos, ça apporte quoi à un artiste ?

«Le chantier nous a apporté beaucoup de chose… Tout d’abord, des conseils, des avis, un regard « pro », un « miroir » posé devant l’artiste avec des gens qui l’aident à regarder là où il faut.

Au delà de ça, c’est une série de séjours dans une bulle avec des gens bienveillants, ce qui fait qu’au retour dans le « monde réel », il y a un petit temps d’adaptation.

Ce qui, personnellement, m’a beaucoup marqué, c’est le fait de participer à des activités parfois très étranges (comme l’expression corporelle…) et ne comprendre que les derniers jours à quel point tout s’imbrique et avait un sens depuis le début (Comme dans Karaté Kid, quand Daniel passe des jours à laver la voiture de Monsieur Miyagi, et qu’il ne comprends qu’à la fin que c’est comme ça qu’il a appris le Kung Fu!!! )

Lors d’un des cours, nous avons eu l’idée de reprendre « Antisocial » en version Super Pop Corn…
L’intervenant nous expliquait que notre message devait être clair pour que tout le monde comprenne où on voulait en venir. Par exemple, si on voulait vraiment se revendiquer des 80’s, il ne fallait pas hésiter à taper dans un répertoire très emblématique de l’époque.
Du tac au tac, je lui ai répondu que, l’intérêt d’une reprise était justement qu’elle soit très éloignée de la version originale et que, pour un délire comme le notre, il fallait qu’on reprenne un titre complètement hors de notre univers, genre Antisocial… On s’est regardé avec Jacques et on s’est mis au boulot le lendemain de notre retour!!!»

Le génial clip de l’Antisocial de Super Pop Corn.

Puis, j’ai eu envie de savoir, comment on se sentait à quelques jours des Francofolies, alors je suis allée voir les p’tits nouveaux…

La suite, au prochain épisode !

video La Rochelle Francofolies  loading photo  LES FRANCOFOLIES, LE CALME AVANT LA TEMPÊTE I video La Rochelle Francofolies  hellocoton photo  LES FRANCOFOLIES, LE CALME AVANT LA TEMPÊTE I

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire