Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

 court metrages festival cine lp 2016 La Rochelle photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

Les 9 courts métrages présentés le samedi 11 mars 2016 à La Rochelle. Lucid Dreamer, de Jimi Texereau / Les frères Pikrelik, de Guillem Pastor / Jimbo, de Louisiane Brosseau / Passage, de Violette Graille / A Boy’s Life, de Suzie Dupin / Upìr, de Laura Rembault /Une cloche dans la tête, de Felix Jacquot /Il Bambino, de Morgane Roth /La bête de Beaugency, de Nicolas Villemagne

Après deux heures de visionnage, trente minutes de délibération, le sort du premier festival courts métrages jeunes réalisateurs organisé par les étudiants de la licence Lettres, Culture et Nouveaux Médias était scellé. Trois prix ont été décernés.

Samedi 11 mars. Il est 20 heures quand les premiers festivaliers de la première édition du Festival courts-métrages jeunes réalisateurs pénètrent dans la salle du ROOF, et s’installent devant l’écran blanc sur lequel seront projetés neuf courts métrages tout au long de la soirée.

 The Roof La Rochelle cineLP photo Amanda Bronscheer 2017 1 photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

20h, début de projection

A l’accueil, on vérifie les noms des invités. Tendues, mais avec le sourire, les licences Lettres, Culture et Nouveaux Médias de l’université de La Rochelle vérifient que les sacs des dames ne contiennent rien de coupant.

Les organisateurs, tous étudiants, misent gros dans cette première édition dans laquelle ils ont consacré des dizaines d’heures. Ils ont surtout réussi à programmer neuf courts métrages plutôt agréables à regarder, dans des thèmes aussi divers que variés.

 presentateurs et jury court metrage cineLP photo Amanda Bronscheer 2016 photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

De gauche à droite : Gabriel (présentateur Ciné LP) ; le jury composé de Karine Elghozi, Michaël Guibert, et Bruno Lugan  et Léa (présentatrice Ciné LP)

Pour les juger, deux jurys : celui du public à qui il a été remis à l’entrée de la salle une enveloppe et un crayon de bois pour voter en fin de projection ; et un jury de professionnels de l’image composé de Karine Elghozi (scénariste chez Canal +) Bruno Lugan (auteur scénariste pour « Nos chers voisins » et Michaël Guibert (organisateur d’Interval, festival courts métrages lycéens du Poitou-Charentes).

Eux sont assis à l’arrière de la salle. Ils ne laissent rien passer. A leur table et sur leur feuille, ils notent tous les détails que les profanes ne voient probablement pas. Ils apprécient le scénario, la réalisation et les moyens financiers affectés pour ces formats qui ne durent en moyenne que cinq à six minutes, à l’exception du premier court-métrage : « Upir » qui plonge les spectateurs dans une ambiance un peu lourde et irréelle.

A l’entracte : cinq films ont été projetés. Au sein de la rédaction d’Amagzine, le choix s’est porté sur « Les Frères Pikrelik », un film réalisé par les lycéens de l’établissement Valin de La Rochelle. C’est bien écrit, bien monté. Original. Et tout cela fait oublier les écrans verts utilisés pour certains trucages plutôt amusants au final.

Une meuf relou

 Raphaelle court metrage cineLP photo Amanda Bronscheer 2017 1 photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

Raphaëlle , meuf relou avec des shoes trop classe

Lors de cette pose, les festivaliers ont fait la connaissance de la « meuf la plus relou » de La Rochelle.

Ce n’est pas nous qui l’affirmons, mais cette jeune étudiante qui s’amuse à faire des directs à partir de son smartphone. Elle, c’est Raphaëlle. Elle n’a pas froid aux yeux et parvient à piquer quelques euros dans les poches des festivaliers pour remplir le tronc permettant aux organisateurs de rentrer dans leurs frais.

Le prix du public : La Bête de Beaugency

 Nicolas Villemagne prix du public court metrage cineLP photo Amanda Bronscheer 2017 1 photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

Gabriel et Nicolas Villemagne qui vient de remporter le prix du public

La seconde partie de la projection propose quatre autres courts-métrages, dont « La Bête de Beaugency » de Nicolas Villemagne qui a remporté haut la main le prix du public.

Attendu, le verdict du Grand Jury est tombé peu avant 23 heures après trente minutes de délibération « secrète ».

Le premier prix a été décerné à « A boy’s life » de Suzie Dupin , un très beau court-métrage mettant en scène un gamin écossais en quête d’espoir pour sa vie, sa famille, ses proches. « C’est un film qui a été réalisé avec beaucoup plus de moyens que les autres et cela se voit », a notamment indiqué Bruno Lugan, pour expliquer le choix du jury qu’il a présidé le temps d’une soirée.

Le second prix a été remis aux « Frères Pikrelik » : « Nous avons été touchés par ce film », résume le président du Jury. « Nous nous sommes biens amusés en le regardant. Pour nous, c’est aussi cela la mission du cinéma : amuser. » CQFD.

Retrouvez Ciné LP Projet sur Facebook

Crédit Photos : Amanda Bronscheer

 1009.thumbnail photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

A propos de Eric Marteau

Eric Marteau a écrit 10 articles.

Journaliste, localier, chef de rubrique faits divers et chroniqueur judiciaire pour un quotidien régional, Eric écrit depuis bientôt trente ans. Il est aussi correspondant de l’Agence France Presse sur son secteur.

 loading photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi  hellocoton photo  Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Amazing, Ciné / TV, La Rochelle

Un commentaire à “Festival courts métrages jeunes réalisateurs : premier clap réussi”

  1. […] suit sur Facebook et, tout récemment, je suis allée voir son court-métrage sélectionné pour le Festival Ciné LP à La Rochelle. Au passage je le félicite à nouveau car il a remporté le prix du public pour La Bête de […]

Laisser un commentaire