Essai de sociologie capillaire

Je suis le genre de filles qui a des obsessions capillaires. Je ne me l’explique pas, c’est comme ça, j’ai toujours voué une sorte de culte à mes cheveux (même quand je me trouvais moche, c’est dire). J’ai le cheveux fin, mais souple, très souple même (du genre à prendre le pli de l’oreiller la nuit).

Donc, je prends soin de mes cheveux.

Mais en même temps, je fais souffrir mes cheveux. Je les ai colorés, décolorés, permanentés, lissés, bouclés et j’en passe… J’ai eu beaucoup de coiffures différentes mais il y a une chose que je n’ai jamais osé : je n’ai jamais eu de frange.  Alors en ce moment, je suis obsédée. Chaque fois que je passe devant un miroir, je colle mes cheveux contre mon front et je me demande si ça m’irait. Complètement obsédée je vous dis.

Les cheveux, c’est quelque chose d’important, toutes les femmes vous le diront (et beaucoup d’hommes). Et ce ne sont pas les coiffeurs qui vous diront le contraire : pas un reportage sur les transformations capillaires sans qu’un de ces éminents spécialistes ne nous expliquent que les femmes changent de coupe de cheveux quand leur vie change. Vu le nombre de fois où j’ai changé de coupe ou de couleur, je me dis qu’il est heureux que ma vie n’ai pas changé autant de fois, sinon je serais déjà épuisée (ce qui serait dommage à tout juste 25 ans).

cheveux bouclés

Mais alors, me direz-vous, d’où vient cette frénésie qu’ont certaines (frénésie dans laquelle je m’inclus, n’allez pas croire que je critique) de changer tout le temps de tête ?? Pourquoi est-ce que parfois, nous sommes prises d’obsessions capillaires, qui nous font avoir envie de telle coiffure pendant des semaines, allant jusqu’à essayer des choses parfois improbables (le plus extrême que j’ai tenté ? Devenir blonde alors que je suis plutôt du genre bien brune, à moins que ce ne soit la permanente serrée quand j’avais 15 ans, promis, je trouverais une photo un jour).

Bref, je n’ai aucune prétention d’être sociologue capillaire (quoique, j’aurais sans doute beaucoup à dire sur certaines coupes de cheveux), mais je trouvais ça pas mal d’en parler. Et vous, des obsessions ?

Ah mais au fait, je ne vous ai pas dit, j’ai une obsession encore pire que celle pour mes cheveux ! Mais celle-là vous la découvrirez plus tard !

PS : J’ai fini par céder à mon obsession, j’ai fait une frange

coiffure à frange

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Beauté

Laisser un commentaire