De l’effet pernicieux d’une chaine qui monte sur le moral…

Il est difficile pour moi de mettre des mots sur ce que je ressens ce soir. Je suis en train de regarder la nouvelle émission de M6 : Zita, dans la peau d’une femme obèse. J’en avais déjà entendu un peu parler sur le net, via sa promo racoleuse, et ça m’avait déjà énervée. Je suis moi-même obèse, médicalement parlant en tout cas, un IMC de 35… Je lutte contre mon corps depuis longtemps. Je suis donc particulièrement sensible au sujet. Récemment, je me suis fait insulter dans la rue : « big mama », « oh, t’as vu ses grosses cuisses à celle-là ? ». Le racisme anti-gros existe, et même si je ne suis que peu touchée (j’arrive à m’habiller dans les magasins « normaux », même si à l’extrême limite des tailles), ça fait toujours mal. Alors quand cette pseudo-journaliste veut se mettre « dans la peau d’une obèse », je me dis pourquoi pas ? Est-ce qu’elle va montrer les difficultés du quotidien ? Les douleurs que notre poids occasionne à nos articulations ?

Mais non, sur M6 ce soir, on a décidé de faire du grand journalisme d’investigation, attention. Donc, comment mangent les gros ? Et bien les gros s’empiffrent ! Et comment il faut faire pour maigrir ? Il faut juste un peu de vo-lon-té, et puis c’est tout ! Ah, mais que je suis stupide, mais c’est ça, je n’ai pas assez de volonté en fait…. Bref, certains ont peut être suivi le live-tweet de l’émission, j’y ai pris part, énervée un peu plus à chaque fois…

 PREVIEW Zita dans la peau de un docu realite efficace mais pas revolutionnaire image article paysage new photo  De leffet pernicieux dune chaine qui monte sur le moral...

Je suis tellement énervée, tellement mal à l’aise, je me sens tellement stigmatisée… Alors je ne serais surement pas la seule à m’exprimer sur le sujet, mais il fallait que ça sorte. Alors que je met le point final à ce texte, l’émission n’est pas encore tout à fait finie, mais je crois qu’on peut dire merci à M6, grâce à la petite chaine qui montait, on sait maintenant que les gros ne sont que des sales fainéants qui n’ont aucune volonté… Et je ne suis pas la seule à en parler, DariaMarx a réagi ce matin, ma copine Emilie hier soir (il y en a surement d’autres…).

Le « reportage » (vous noterez l’usage des guillemets) aurait pu avoir un intérêt en étant axé de façon différente. Par exemple, Super size me pointait du doigt les effets sur le corps de la junk food, donc, si le réalisateur mangeait mal, c’était pour dénoncer une industrie. Là, la « journaliste » (toujours ces guillemets…) s’empiffre pour « faire comme », parce que c’est bien connu, les obèses mangent trop, mangent mal et c’est entièrement de leur faute.

Les femmes présentées dans le reportage (tiens ? Il n’y a que les femmes qui sont obèses ?) sont plutôt touchantes mais, encore une fois, je ne crois pas que le bon angle soit utilisé. Je pense à l’adolescente, en lutte contre ses troubles alimentaires, présentée comme une coupable : bouh, la vilaine, elle se gave, elle mange en cachette, elle mérite d’être grosse. Moi ce que j’y ai vu c’est une gamine un peu perdue qui ne connait plus son corps et qui a désespérément besoin d’aide. Quand à la jeune femme qui a perdu 60 kilos « toute seule », et bien bravo, mais elle admet se sentir encore mal dans sa peau.

Au final, ce qui gène dans cette émission c’est un grand manque de recul et l’association systématique qui est faite entre obésité et prise excessive de nourriture. Je ne prétends pas que ce n’est pas la nourriture qui fait grossir, entendons nous bien. Mais je reste profondément exaspéré par ces personnes qui nous accusent de seulement manquer de self-control et d’avoir juste à « faire des efforts ».

 loading photo  De leffet pernicieux dune chaine qui monte sur le moral...  hellocoton photo  De leffet pernicieux dune chaine qui monte sur le moral...

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Électrons Libres, Humeurs

8 commentaires à “De l’effet pernicieux d’une chaine qui monte sur le moral…”

  1. Morgane dit :

    Bonjour,

    J’ai réagit à un autre article sur ce sujet où la personne avouait ne pas avoir regarder l’émission donc déjà quand j’ai lu que toi tu l’avais vu ben j’étais déjà un peu plus « ouverte », après tout une critique est meilleure quand la personne s’y connais, c’est comme si moi je disais que la cuisine de Jean-François Piège est dégueulasse alors que je suis jamais allée dans son restaurant… Enfin bref.

    Moi cette émission m’a intéressée, mais c’est vrai que tout tournait autour de la bouffe, pourtant les gens obèses ont aussi des douleurs, et parfois du mal à trouver des vêtements, y’avait pas cette partie là dans le reportage, c’était juste la nourriture et la santé et c’est un peu dommage.
    Mais d’un autre côté la journaliste n’allait pas prendre 120kg pendant un an pour pouvoir faire part de son problème à s’habiller etc, parce que après elle aurait mis sa santé en danger et c’est pas non plus le but donc c’est vrai que… elle a prit 15cm de tout de taille et 3 tailles de pantalons (c’est ça pour le pantalon ?) et donc on voit que ça va vite. Mais je pense pas que l’émission aurait pût être plus « précise » ou aller plus loin dans l’obésité.

    • Hélène L. Hélène L. dit :

      Ce que je reproche à l’emission, ce n’est pas tant que la journaliste n’ait pas grossi (ça au final, je m’en fiche un peu) c’est le côté stigmatisant et aussi l’erreur de sujet.
      Le reportage parlait de désordres alimentaires, pas d’obésité, ce n’est pas la même chose ! Si elle avait voulu vraiment se mettre dans la peau d’une obèse, elle aurait porté une combi qui aurait modifié son physique par exemple et là elle aurait pu vraiment expérimenter : les vannes, la difficulté de se mouvoir parfois, la difficulté de trouver des vêtements… Ca ça aurait été vraiment intéressant, pas la voir se goinfrer…
      Mais merci pour avoir partagé ton avis.

  2. Lalex dit :

    Je ne regrette pas de ne pas avoir vu ce reportage vu tout ce que j’en ai lu. Un monument de bêtise qui m’aurait sans doute mise hors de moi !

  3. JolieMargot dit :

    Les causes de l’obésité sont multiples, certaines obèses sont assez mal dans leur peau pour les rendre coupables de leur physique.Et même si elle mangent « trop » ou mal,les troubles alimentaires sont liés à des maladies ou troubles psychiques ou de gros stress.Sans oublier les troubles hormonaux, l’hérédité… Je n’ai pas vu l’émission en question parce qu’il y a bien longtemps que j’ai décidé de me passer de télé.

  4. Le régime, mon ennemi | LN's blog dit :

    […] basculer dans la haine de moi-même et j’ai fait les beaux jours des ventes de cochonneries (hyperphagie bonjour…). J’ai mis du temps à remonter la pente, beaucoup de temps. J’alternais […]

  5. […] commencé le mois de mars en m’indignant sur l’émission d’une pseudo journaliste (qu’on n’a pas revu depuis d’ailleurs, étrange). On a lancé officiellement […]

Laisser un commentaire