[Crash-Test] Comment je me suis lavé les cheveux sans eau

Le shampooing sec, qu’est ce que c’est ? Shampooing et sec dans la même expression, ça peut être déroutant au départ, j’en conviens. Mais on m’en avait dit du bien et je suis toujours prête à tenter de nouvelles aventures (je vous rappelle que j’ai été blonde comme les blés, alors que ma teinte naturelle c’est plus corbeau à la base). Donc, l’idée est de se nettoyer les cheveux sans leur faire subir ni l’agression de l’eau du robinet, ni celle du sèche-cheveux (bien que j’ai quelque chose pour ça aussi, on ne se refait pas).

Je vais donc voir madame la pharmacienne (j’aime bien acheter mes cosmétiques en parapharmacie, je trouve ça hyper hype) et je lui demande du shampooing sec. Petit regard rapide à mes cheveux, la dame est vite convaincue que je suis une bonne candidate (ce jour là, ça commençait à regraisser un peu, rien de très ragoutant…). Et là, question fatale : en spray ou en poudre simple ?

« Je suis toujours prête à tenter de nouvelles aventures »

« Prends la poudre et pas le spray, le spray il se gaspille vite »

Parce qu’en plus, il faut que je prenne une grande décision comme ça ? Je n’étais pas préparée à ça moi ! Heureusement, la voix de la raison, celle qui m’avait aiguillée vers le shampooing sec, aka ma belle-soeur (un jour, je vous parlerai de ma belle-soeur et de son tribut à mon éducation cosmétique), bref, elle m’avait dit « Prends la poudre et pas le spray, le spray il se gaspille vite ». Me voilà donc toute contente, avec mon pot de poudre blanche de chez Klorane (et je ne parle pas de drogue) et mes cheveux gras (oui, oui, je sais, niveau glamour zéro).

Première impression : j’ai un peu l’impression de me poudrer les cheveux façon Marie-Antoinette. En même temps, le produit contient de la poudre de riz, logique.

La notice dit d’attendre 2 à 3 minutes, je laisse donc poser 5 minutes pour faire bonne mesure (le côté : si je laisse plus longtemps je suis sûre que ça va bien marcher, que je m’étais pourtant juré d’arrêter après une permanente caniche et une coloration corbeau, mais bon, en l’occurrence, ça n’a rien fait de mal). Donc, une fois le temps écoulé, il faut brosser énergiquement pour éliminer la poudre. Me voilà penchée au dessus de ma baignoire, tête en bas, à me brosser les cheveux (avec une brosse en bois, histoire de ne pas trop agresser la fibre naturelle de mes cheveux).

Résultat : bon, pas facile de tout éliminer, mais, effectivement, les cheveux sont un peu moins gras et ça permet de repousser le shampooing d’une journée.

Sur les cheveux secs, le gain est absolument nul.

Je suis devenue adepte du shampooing sec, que j’utilise pour repousser mes shampooings : je le laisse poser sous la douche (mais sans mouiller hein) afin de gagner du temps. A n’utiliser que sur des cheveux ayant tendance à graisser, sur les cheveux secs, le gain est absolument nul. Sauf si vous voulez ressembler à Marie-Antoinette évidemment…

A noter qu’il existe des recettes pour faire soi-même son shampooing sec, à tester plus tard je pense (même si le prix n’est pas extrêmement élevé, il n’y a pas de petites économies comme on dit) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !
Catégories : Beauté
Tags: ,

3 commentaires à “[Crash-Test] Comment je me suis lavé les cheveux sans eau”

  1. […] sec Blush (putain ça commence mal pas moyen que je vaporise ma touffe avec ce genre de chose) Batiste, 200mL […]

  2. […] Le shampooing sec, qu'est ce que c'est ? Shampooing et sec dans la même expression, ça peut être déroutant au départ, j'en conviens. Mais on m'en avait dit du bien et je suis toujours prête à tenter de nouvelles aventures …  […]

Laisser un commentaire