Comme sur un nuage

Il paraît que chez moi, on dort comme sur un nuage.

C’est ce qu’Hélène dit du lit de ma chambre d’ami. Il est composé d’un vieux matelas en latex posé sur un sommier à lattes, tout ce qu’il y a de plus basique.

Mon propre lit offre le même sommeil réparateur, mais on remarque en premier son apparente folie des grandeurs qui se traduit par des dimensions pas très pratiques quand il s’agit de trouver du linge de lit un peu sympa. Le king size de deux par deux dans toute sa splendeur…

Kuâ ?! 560€ pour une parure de lit complète ??

C’est tout naturellement que, avant d’emménager dans son nouvel appartement parisien, elle m’a demandé des conseils pour choisir son futur nuage. Padawan avait besoin d’un vrai lit pour adulte, celui qui permet le sommeil récupérateur après de longues heures de labeur, les yeux rivés sur un prompteur. Serai-je à la hauteur de la mission ?

C’est un dimanche comme celui-ci que je me suis penchée ou plutôt allongée sur le sujet. J’étais au lit, à lire des histoires de haute literie (et pas de littérature). Les meilleures conditions pour me plonger dans l’ambiance, tant que la sieste ne venait pas s’abattre sur moi !

Le maître des songes, j’ai nommé le matelas

 pensees fille au lit photo  Comme sur un nuage

En moyenne on reste 24 ans de notre vie au lit alors autant que cela soit agréable !

C’est le choix du matelas qui sera décisif pour vous offrir un sommeil réparateur (oserai-je dire sans nuages ?)

Le matelas se définit par ces principaux critères :

  • son soutien ou fermeté : à choisir selon votre morphologie
  • son confort, une histoire de goût
  • la technologie du revêtement
  • La taille
  • L’indépendance de couchage

Il est sera aussi important de ne pas négliger son compagnon, le sommier.

Choisir son matelas

 lit adulte contemporain chevets chene clair photo  Comme sur un nuage

Crédit photo : lit adulte contemporain (Matelpro.com)

Il existe trois grandes technologies de matelas : latex (hévéa naturel ou latex de synthèse), ressorts ou mousse.

Entre les trois il s’agit surtout de préférence personnelle, à savoir que les deux premières sont les matières les plus respirantes.

Si vous décider de changer d’une matière pour une autre, il faudra vous attendre à avoir besoin de plusieurs nuits pour vous habituer au changement.

Le soutien ou la fermeté est la donnée la plus importante. Il faut l’adapter à votre morphologie pour que le corps reste à l’horizontale afin que les muscles ne travaillent pas et que votre colonne vertébrale soit préservée.

Le bon choix est à faire selon l’indice de masse corporelle (IMC)

poids divisé par la taille au carré , exemple 70 kg / (1,84 m x 1 ,84) = 20,6

  • Pour un IMC entre 18 et 25, choisir un soutien ferme
  • IMC inférieurs à 18 : soutien mi-ferme
  • au dessus de 25 : soutien très ferme

Oui mais comment avoir la sensation de se coucher sur un petit nuage ? C’est là qu’intervient la notion de confort.

L’accueil du lit dépend d’une couche de quelques centimètres au dessus du matelas. Celle ci peut être en laine, soie, ouate, mousse à mémoire de forme.

Selon vos goût vous pourrez choisir un confort moelleux, souple ou dynamique

Les deux font la paire, ne négligez pas le sommier !

Toute notre attention a été retenue par le choix du matelas  mais, sans un sommier de qualité, celui-ci n’est rien ou presque. Non seulement le matelas ne tiendra pas ses promesses, mais en plus il vieillira prématurément.

Le sommier est complémentaire du matelas, parce qu’il supporte un tiers des efforts de contraintes.

En plus d’assurer la tenue du matelas, il est aussi garant d’une bonne ventilation de ce dernier.

Pour le choisir, il faut l’adapter à la technologie du matelas choisi (latex, mousse, ressorts ensachés)

Saviez-vous qu’une personne transpire chaque nuit près de 300mL ? C’est l’équivalent en liquide d’une canette de soda par personne. Le matelas doit pouvoir ventiler et sécher après chaque nuit.

Aussi il sera important de ne pas stocker trop d’affaires sous votre lit !

Quelle est la durée de vie d’un matelas ?

Les professionnels recommandent de le changer tous les 7 à 9 ans, ainsi que le sommier si besoin.

Au fil du temps la couche de confort se dégrade et se tasse, jusqu’à former un creux dans le matelas.

 140.thumbnail photo  Comme sur un nuage

A propos de Amanda Bronscheer

Amanda Bronscheer a écrit 240 articles.

Fondatrice d'Amagzine et community manager freelance à La Rochelle. Véritable BVA ( Blogueuse à Valeur Ajoutée) , je pratique la photo, la vidéo, l'illustration et me suis trouvé une passion pour le référencement et le conseil. J'accompagne les marques et entreprises dans l'aventure des réseaux sociaux. Je suis également rédactrice chez Rivages Magazine. Ah! ... et non je ne fais pas le café. 😉

 loading photo  Comme sur un nuage  hellocoton photo  Comme sur un nuage

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire