fbpx

Archive pour la catégorie ‘Ecriture esthétique’

Le mystère

Le mystère
Un mystère est comme un navire dont le lent crissement aquatique fend l’océan sur le fond crème d’une lune. Ses voiles funèbres s’étagent comme un sapin d’hiver et s’inscrivent dans l’ovale parfait de l’astre qui l’esquisse. Mon pinceau d’encre noire plonge dans cette mare bleu roi où s’accrochent les plumes des oiseaux [...]Lire la suite...

Coup’d pompes – Episode 6 [final]

Coup’d pompes – Episode 6 [final]
De là où elle était, Alison ne voyait que le paravent devant le comptoir où l’inconnu et la commerçante se faisait face et une légère musique d’ambiance l’empêchait de saisir tous les détails de la scène. Elle sourit, elle venait de revoir un instant dans les yeux de la vendeuse le [...]Lire la suite...

Coup d’pompes – Episode 5

Coup d’pompes – Episode 5
La scène précédente avait laissé des séquelles chez les nouveaux protagonistes : d’un côté, notre vendeuse, super catcheuse de la grôle de luxe, au répertoire de répliques qu’Audiard n’aurait pas désavouées et de l’autre, notre Alison, prête à braver l’interdit de Noël pour se faire plaisir …..mais il ne fallait pas [...]Lire la suite...

Coup d’pompes – Episode 4

Coup d’pompes – Episode 4
Alison jeta un œil à la vitrine. Les chaussures étaient encore là, dans sa taille et sa couleur. « Ah oui, c’est encore plus cher que ce que j’avais cru » se dit-elle, « ça mérite réflexion ». Mais la raison avait déjà commencé à vaciller….elle était prête à craquer. comme une mouette prise [...]Lire la suite...

Coup d’pompes! – épisode 3

Coup d’pompes! – épisode 3
Alison ne se décidait pas à quitter le quartier où résidait la paire de chaussures tentatrices. Elle était littéralement happée par le halo de lumière qui semblait s’échapper de l’échoppe « au pied mignon » du 36 de la rue Toupet. De là où elle était, les autres boutiques formaient comme une longue [...]Lire la suite...

Coup d’pompes! – épisode 2

Coup d’pompes! – épisode 2
Alison se souvenait très bien de ces moments difficiles d’enfance qui lui laissaient, à chaque passage de cette fichue navette entre les rives du passé et celles du présent, comme l’envie de plonger dans l’eau, se rafraîchir, juste pour une vie ! Mais peut-on demander au père Noël la « disparition » d’un bébé [...]Lire la suite...