BSK, Butoh et danse des ténèbres

 Photo BSK 2 photo  BSK, Butoh et danse des ténèbres

Barbara Souchet-Kaiser, signum BSK, a vu le jour en Allemagne en 1950 et s’installe en France à l’age de 19 ans. Elle y passe la majeure partie de sa vie, entrecoupée de quelques années en Afrique.

En 2007, après une carrière dans le secteur privé, elle décide de changer de cap et s’immerge totalement dans l’art, apprend la peinture et le dessin dans des académies privées.

BSK voyage beaucoup, notamment aux USA, au Japon, et tout récemment en Chine, à plusieurs reprises.

Depuis 2008 elle vit et peint à La Rochelle, y expose dans des locaux privés et dans son atelier en plein cœur de la ville. En avril/mai 2014, première exposition publique à la Galerie Esquié en Gare de la Rochelle.

 Butoh 5 web 500x360 photo  BSK, Butoh et danse des ténèbres

«Représenter la réalité en tant que telle me semble présenter moins d’intérêt que d’en présenter un fragment, intemporel, qui irait plus loin, l’instant précieux qui semblerait révéler, exprimer une vérité… Vouloir saisir cet instant me paraît parfois orgueilleux, parfois absurde, souvent frustrant, mais c’est bien de cela qu’il s’agit… »

Tout a commencé à La Rochelle, suite à la confrontation directe à son histoire omniprésente, gravée à jamais dans la pierre, qui a eu une influence directe sur ses premières toiles.

L’expressivité de ces témoins muets, de toute cette matière inerte, minérale, intrigante, troublante, a conduit BSK vers une série de tableaux intitulés objets inanimés.

Les premiers sont dédiés à Rodin, « en hommage à … ». Inspirés des personnages de la Porte de l’Enfer, en référence aux visions de Dante dans sa Divine Comédie, en tentant d’en interpréter des fragments … D’autres furent consacrées aux visages nocturnes des vitrines de la ville, à ces stigmates de notre société de la très haute consommation.

De la matière inerte elle est ensuite passée au vivant, à une série de portraits intitulée hommes/chiens. Ils représentent ces êtres humains accolés aux vitrines et leurs étalages alléchants, ces êtres qui vivent en marge, portant les scarifications de codes corporels identiques, comme pour mieux signifier une sorte d’appartenance tribale …

Ses dernières œuvres sont une plongée dans l’expérience du BUTOH Japonais, forme de danse contemporaine et énigmatique ou le corps communique avec la terre, les ténèbres et les forces cachées. Le Butoh célèbre les rites de la vie : la naissance, la passion amoureuse, la douleur, la mort, le désespoir.

C’est ce langage corporel minimaliste que BSK a célébré dans une superbe série ou les corps se deplacent lentement au point qu’ils paraissent en mouvement…

Visite de l’atelier sur rendez vous

Contact au 06 59 15 94 66 – souchet.barbara@wanadoo.fr

 loading photo  BSK, Butoh et danse des ténèbres  hellocoton photo  BSK, Butoh et danse des ténèbres

Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire