Apprend à détester tes amis avec Facebook

Attention :

Le texte ci-dessous nous vient d’un contributeur anonyme. Toute ressemblance à une situation / des personnes que vous connaissez est purement fortuite. Nous savons tous que Facebook et son « mur des Lamentations » est l’endroit idéal pour exprimer notre trop plein d’émotions.


 

Un soir de faiblesse, vous avez accepté dans vos amis Facebook une vague connaissance, un ancien camarade de classe (que nous appellerons Robert pour des raisons de facilité) à qui vous n’avez pas osé mettre un vent, même si vous n’avez pas vraiment d’affinités, ou même vraiment pas d’affinités…
Dès lors, Robert, soucieux de faire partager le moindre détail de sa vie passionnante y compris à tous ses amis Facebook avec qui il ne partage pas d’affinités, alimentera votre fil d’actualité comme personne.

Vous apprendrez par exemple avec intérêt qu’il est « en mode fiesta » tous les samedis soirs…

Il réglera ses comptes avec classe pour votre plus grand plaisir : il lancera à la cantonade des menaces terribles contre tous ceux qui lui ont fait du mal ou qui parlent dans son dos. Il relatera avec émotion les disputes souvent épiques qu’il a eues avec d’autres Roberts, souvent sur son mur Facebook d’ailleurs, ou les trahisons sentimentales dont il a été (injustement) victime. Ses invectives d’une grande finesse poursuivront d’ailleurs la coupable suffisamment longtemps pour qu’elle eût préféré rester avec lui (après deux ou trois saisons d’insultes indirectes copieuses elle finira par revenir de toute façon).

Il s’insurgera régulièrement, violemment, et publiquement (marque d’un grand courage) contre les mauvais traitements infligés aux caniches nains en Guinée équatoriale, actes qu’il condamnera fermement par des diatribes vibrantes de quatre lignes et un lien vers une pétition fake.

Vous saurez à la seconde même que son petit dernier a dit pour la première fois « zuzo » / qu’il fait ses nuits / qu’il fait ses dents / qu’il fait sa rentrée scolaire / qu’il fait de la prison / qu’il a, Ô dieux ! 37,5° de fièvre ! (nan pour la prison je déconne).

Robert vous initiera bénévolement à la méthode Coué, puisqu’une fois sur deux il commente ses activités affligeantes par « trop bien ».
Vous saurez quand il est en RTT (trop bien), quand il petit-déjeune, quand le kebab d’hier n’est pas passé, quand il fait beau (trop bien), quand il fait moche, quand il fait caca et quand il demande Josiane en mariage, à quelle heure, et si elle a dit oui (trop bien).
D’ailleurs, vous serez averti par avance des vacances avec Josiane par un astucieux compte à rebours qui commencera disons 15 jours avant :
« J-15 avant les vacance à l’ile morice avec ma Jojo trop bien »

« Robert Ilovepsg est a l’arreoport avec Jojo et ce dit que j’ai vraiement de la chances H-1 trop bien »

Ladite Josiane, elle, ravira ses amis Facebook en renouvelant sa photo de profil 82 fois par jour (photos de profil invariablement prises dans sa salle de bain avec son smartphone, en plongée, et avec une bouche de canard… (c’est son côté artiste conceptuel, à Josiane).
De plus, Robert et Josiane, taquins, n’auront de cesse de tester vos compétences en orthographe en glissant malicieusement 4 milliards de fautes de français à chacune de leurs publications, et même, plus vicieux, dans les publications qu’ils « likent » ou les noms de groupes auxquels ils adhèrent !

spams mur des lamentations Facebook détester ses amis Facebook  Robert et josiane aiment une page  photo  Apprend à détester tes amis avec Facebook

 

Et puis Robert aime faire rire : il parle de lui à la troisième personne, mais n’assume pas complètement, il s’embarque alors souvent dans des phrases où le sujet change en cours de route et qui ne veulent plus rien dire. Quel boute-en-train. Quel nonsense so british!
Après quelques semaines cependant, le charme n’opère plus de la même façon. Et vous entreprenez, pour les plus courageux un nettoyage radical de votre liste d’amis, pour les plus lâches un habile paramétrage de votre compte afin de faire « disparaître » vos Roberts et vos Josianes de vos actualités…

Moi aussi j’ai fini par virer Robert et Josiane…

Alors Monsieur Facebook, il ne manque aujourd’hui plus qu’une chose pour que nos fils d’actualités redeviennent à peu près potables. C’est que vous nous expliquiez comment on se débarrasse de toute cette pub de merde qui s’intercale toutes les deux publications, et à côté de laquelle Robert et Josiane nous paraissaient délicieux !!!
spams mur des lamentations Facebook détester ses amis Facebook   photo  Apprend à détester tes amis avec Facebook

A propos de Maguette

Maguette Mbaye a écrit 7 articles.

à toute heure sur Twitter. Surtout la nuit parce que le jour elle bosse (un peu) et mène une double vie de Roller Derby Girl

spams mur des lamentations Facebook détester ses amis Facebook  loading photo  Apprend à détester tes amis avec Facebook spams mur des lamentations Facebook détester ses amis Facebook  hellocoton photo  Apprend à détester tes amis avec Facebook

spams mur des lamentations Facebook détester ses amis Facebook  eurowh 468 1 photo  Apprend à détester tes amis avec Facebook


Articles similaires :



Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires à “Apprend à détester tes amis avec Facebook”

  1. Lisez ce post, il est fantastique !!! <3 <3 <3 "C'est la gêne" est revenu. Et... c'est nous ! que des filles... et un pédé. Ce qui est à peu près pareil. On n'a pas d'arabe ni de juive, par contre.

  2. […] très prévoyants (les Robert et Josiane par exemple ! ) s’y sont pris à l’avance et ont booké leur voyage depuis Septembre […]

  3. […] loin d’être exhaustive, d’ailleurs il suffit aussi de partager une photo en live sur les réseaux sociaux  avec une légende du type « Trop bonne la crêperie rue Tartenpois à La Rochelle  #yummy […]

Laisser un commentaire